\°*~ Le Monde Naruto ~*°/


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mission de rang A

Aller en bas 
AuteurMessage
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 15:10:45

Le village de Kumogakure no sato d’ordinaire si beau et si guai, était à présent sinistre et en deuil… Le personnages le plus important de ce village venait de périr il y as peu de temps, et pour cela le deuil de Raikage lesecond se prolongea pendant douze jours, comme le souhaitait la tradition.
Des personnalités de tout les pays, de tous les villages cachés étaient venus rendre hommage à cette personne si importante, si chère au habitant du village de Kumo ainsi qu’au monde des ninjas…
Raikage laissait derrière lui sa femme, un très belle et puissante shinobise qui était aussi la princesse …

Pein avait appris la mort du 1er Raikage alors qu’il était en mission. Ne voulant pas y croire, il s’investi alors d’avantage dans celle-ci afin de la terminer dans les plus brefs délais. Ainsi, il pourrait retourner au pays des nuages, dans son village pour revoir enfin le Raikage le second , son sensei. Mais tout s’écroula autour de lui lorsqu’il rentra chez lui…
Le spectacle déconcertant auquel il assista lorsqu’il traversa la forêt de Kumo afin de rejoindre son village l’accabla de chagrins. Se laissant abandonné par l’idée que son sensei pourrait bel et bien avoir perdu la vie
Des dizaines et des dizaines de corps de shinobis gisaient encore a terre… tous ces valeureux ninjas avaient péris alors que Pein était en mission… Il appris également le décès de deux civils du village, la même jour que la disparition de Shishui-sama dans la soirée.

Le moral de celui-ci en prit un coup, mais le pire était encore à venir. En effet, il rejoignit donc son village et fut comme meurtri lorsqu’il comprit, que son sensei avait bel et bien perdu la vie.
A présent il ne pouvait plus nier l’évidence, ni même espérer que celui-ci ne soit pas décédé…
C’est ainsi qu’il passa douze jours à penser matin midi et soir, mais aussi pendant son sommeil a son sensei Neji …( et oui je ne dois pas être au courant de sa désertion pour l’akatsuki )
Cette homme qui avait plus d’une fois aidé Pein dans sa quête de maîtrise des arts shinobis…lui qui le considérait comme un des ninjas qui « sortait du lot ». Il n’avait pus aider celui qu’il admirait plus que tout au monde…

Une semaine s’était écoulée depuis la fin du douzième jour de deuil. Le village reprenait peu à peu son activité habituelle. Les missions étaient, de nouveau, dispatchés parmis tous les shinobis et les commerces ré ouvraient leurs portes.
Le soleil laissait apparaître les premiers rayons, tandis que Pein se trouvait comme souvent sur son terrain d’entraînement, en train de s’exercer à l’exécution des sceaux pour s’approcher encore et toujours de son « Nîndo ».
Alors que la fin de sa séance d’entraînement semblait être sur le point d’arriver, l’anbu vit une colombe sacrée se poser sur une des branches calcinées d’un arbre non loin de lui.

Le clone présent face à Pein disparut peu de temps après dans un nuage de poussière tandis qu’il se dirigeait vers la colombe.

*…enfin une mission…ce n’est pas trop tôt…*

Une fois en possession du parchemin, il l’ouvrit immédiatement, impatient enfin de reprendre du service. Comme souvent pour les missions de haut rang, on lui demandait de se rendre au Q.G des forces spéciale afin de se faire remettre la mission en main propre.
C’est ainsi, que sans même avoir prit une douche, afin de se rafraîchir après son entraînement matinal, il se dirigeait vers la grande place, la ou le Q.G des anbus se trouvait.
Le moral des gens du village n’était pas au plus haut, mais l’on ne pouvait leur en vouloir, ils essayaient tant bien que mal de retrouver le cours de leurs existence après les douze jours tristes et lugubres passés a veiller sur Raikage le second…
Cependant, malgré que la distance qui séparait sa demeure du « quartier général » des forces spéciales, n’était pas bien grande, il croisa un grand nombre d’enfants, qui semblait heureux de pouvoir retrouver une activité normale, ainsi que leurs camarades.
Il n’aimait pas les enfants, cependant, en ses heures sombres qui régnaient à Kumo, ils le firent sourire un court instant.
Le village de Kumogakure no sato n’était pas près de tomber. La relève était bel et bien présente, et elle promettait…

Une fois devant les grandes portes de bois du Q.G, l’anbus pénétra dans les locaux, et toutes les personnes présentes semblaient très occupées. Sûrement le retard accumulé pendant la période de deuil leurs donnait du travail a la pèle, et cela n’était pas plus mal. Ainsi, il n’aurait pas le temps de penser sans cesse au récent événement dramatique.
L’un des shinobis qui semblait le plus absorbé par son travail était le jeune jounnin, minaro otimo. Celui-ci remarqua tout de même l’Uchiwa , qui les bras croisait patientait que l‘on lui attribut une mission… Et c’est avec un sourire forcé que le jounnin confia l’ordre de mission au ninja anbu.
Poing sur le cœur, il le salua, et Pein fit un léger signe de tête à son congénère.

-Otimo-kun, que fait tu ici ? Un jounin de ton niveau ne devrait pas rester dans les bureaux. Le village a besoin de toi.

-Oui Pein-sama. Mais l’on m’a confié pour mission de venir en aide aux archivistes du Q.G. Mais je touche un peu a tout. J’ai crus comprendre que la mission qui vous est attribué est en relation avec vous savez qui…

Le regard de l’anbu sa mit a dévisager le jeune jounnin, qui ressentant une sensation de malaise, fit un léger raclement avec la gorge.

-Hum Hum… Je vous pris de me pardonner. J’ai du travail qui m’attend. Pein-sama…

Il s’inclina de nouveau, le poing sur le cœur, tandis qu’entre ses mains, Pein tenait l’ordre de mission. Il ne prit pas le temps de saluer les autres shinobis présent, et tourna les talons en direction de sa demeure. Sur le trajet de retour, il déroula le petit parchemin afin de connaître sa mission et ses conditions… Mais à la lecture de celui-ci, un sourire apparut au coin de ses lèvres.
Spoiler:
 

*…Neji-sensei idolâtrait ses bêtes mythiques, c’est un grand honneur que de retrouver une telle relique… je dois faire au plus vite…me rendre au pays de la terre me prendras tout de même un certains temps…Tsuchi no Kuni… il comporte entre autre le village d'Iwa… ce doit être TsuchiKage-sama qui as du prévenir Kumo…*

Il ne mit pas longtemps à se retrouver de nouveau dans sa modeste demeure. Avec hâte, il prépara son sac de provisions, y insérant tout de même quelques parchemins explosifs et autres accessoires indispensables à un départ de mission.
Il prit également quelques rations militaires, qui malgré leur goût pour le moins infecte comporte toute les protéines et vitamines nécessaires pour une collation d’un shinobis.
Ses affaires furent réunis et prête dans l’heure qui suivit.

Bien décidé à rendre hommage à son sensei, il partit de chez lui en direction de la sortie Ouest du village…
Les rues étaient désertes, Pein ne supporta pas bien longtemps cette ambiance plombante comme si tout le village était endormi ou mort avec le Raikage, il pressa alors le pas jusqu’à ce qu’il atteigne la sortie…
La suite du voyage, ne présageait rien de meilleur pour le moral de l’anbu … En effet, il devait repasser par le chemin qu’il avait prit lors de sa avant dernière mission …
Hors c’est par ce chemin qu’il était revenu de cette fameuse mission lorsqu’il avait apprit par une colombe sacré le décès du premier Raikage, il se rappelait encore tous ces shinobis qui gisaient dans la forêt de Kumo et la haine qu’il avait réussi à dissimuler depuis quelques jours refit surface… Il aurait du être la pour combattre au côté du Raikage plutôt qu’à cette mission…

Il secoua sa tête comme pour balayer toutes ses souvenirs et ne penser qu’à la mission actuelle…Il sortit de sa sacoche, une carte avec les différents pays et village…
Pour atteindre le pays de la terre, il devait passer par les montagnes noires, le pays de la pluie, puis le pays de la Cascade, il arriverait alors à Tsuchi no Kuni, le pays de la terre, où le TsuchiKage l’attendrai dans le village d’Iwa…
Tout ce voyage allait être long, cependant la mission devait se terminer, comme indiquait dans l’ordre de mission, dans les plus bref délais. Pour sa part, l’anbus ne voulait pas non plus tarder trop dans cette mission afin de revenir avec son objectif de mission.
Il remis sa carte dans sa sacoche et commença son long voyage vers le pays de la Terre…

Pendant qu’il sautait d’arbres en arbres, il se posait des questions sur ce qui avait amené l’ancien Raikage à lui confier sa dernière mission.
Il comprenait cependant mieux pourquoi il n’avait pas été seule, faire cette mission concernant les dragons. Quelque chose entre lui et ses bêtes s’était produit et tout ce qui avait pu se construire comme lien entre eux s’était brisé…
Peut être avait-il, comme le pensait Pein au début de la dernière mission, une confiance en lui telle qu’il le pensait capable de régler cette affaire sans dommage. Ou bien peut être que, tout compte fait, il voulait l’écarter de cette guerre, en lui donnant une mission qui ne le ferait pas revenir le jour même…
Peut être que quelque part il avait eu un pressentiment, et il voulait avoir quelqu’un de confiance pour diriger son village en cas d’incident…
Il se rappela alors la discussion qu’il avait eu avec les conseillers du Raikage…

-Raikage, le premier est décédé comme vous le savez, pein-sama…

-Oui, je suis au courant, mais je ne comprends pas pourquoi vous m’avez demandé…

-Et bien avant sa mort, Raikage-sama nous a laissé comme un testament, stipulant comment organisé le village en cas de…de son décès…

-Et en quoi cela me concerne-t-il ?

-Et bien…Vous êtes nommé sur son testament…

-Oui, et…

-Quand je dis que vous êtes nommé, j’entends que… enfin, on ne vous a pas annoncé son décès par colombe sacré sans raison, il nous fallait votre présence dans le village car…


L'anbu commencait a s'impatienter, tandis que le conseiller prenait l’anbu avec des pincettes.

-Il vous a nommé « chef des anbus » en attendant que le village reprenne sa vigueur et son importance…

-Je n’ai pas le profil d’un « chef d’anbus », je ne suis pas homme a diriger un groupe spéciale et je n’en ai pas l’envie…Je ne suis pas fait pour ce poste…

-Hélas, le testament laissé par notre Kage vous oblige à prendre vos fonctions, c’était les dernières volontés de Raikage-sama, et vous devez vous y tenir…Si Raikage-sama en avez décidé ainsi c’étaient pour de bonnes raisons, je lui fait entièrement confiance sur ses décisions…De toutes façon ce n’est que temporaire en attendant un nouveau Raikage…

-Et bien…

-Vous n’avez de toutes façons pas le choix…

-Puisque j’y suis obligé…

Tout était confus dans sa tête, et sans même le remarquer, pratiquement, une demi journée s’était écoulé et il se trouvait face aux montagnes noires…
Il se remémorât alors, quelques instants, certaines parcelles de souvenirs sur sa première mission de rang S auprès de son ancien sensei, il serra le poing de rage…

*…Raikage-sama, vous étiez comme fasciné par ces dragons, vous vouliez tous savoirs sur ces bêtes et les techniques liées à elle, mais qu’avait vous fait pour qu’elle vous en veuille autant au point de vous tuer…
C’est vous qui m’aviez dit de ne pas risquez ma vie à cause de ces créatures, mais apparemment vous avez bafouée cette règle et vous êtes allait à l’encontre de vos propre conseils…*


Pein ne savait plus quoi penser, elle avait bien stipuler dans l’ordre de sa dernière mission, de ne pas faire de mal aux dragons, et de n’en tuer aucun, mais il n’y avait rien de stipuler pour cette mission, elle n’était plus la pour donner ses consignes…
Il était enragé à l’idée que l’un des ses dragons dans cette contrée avait tué son sensei…
Que devit-il, alors faire à présent devant un dragon…
Devait-il l’affronter et le tuer ou lui fallait-il fuir et éviter le combat…

*…Raikage-sama, vous saviez déjà que ces bêtes vous en voulez lorsque vous m’aviez confié la dernière mission, alors dois-je suivre encore vos consignes à la lettre ?
Qu’avez-vous fait à ces créatures, apparemment vous vous en vouliez d’avoir fait ceci, vous ne vouliez pas les froisser, voila pourquoi vous ne vouliez pas qu’on leur fasse de mal, vous aimiez ces dragons, vous les avez combattu pour ne protéger le village de Kumo, je pense qu’au fond vous ne vouliez pas les combattre…*



Il décida d’activer son Sharingan et de se faufiler dans ces montagnes noires sans être vu par les dragons…Après quelques heures d’infiltration et dissimulation, il finit enfin de traverser ses montagnes et se dirigea alors vers le pays de Ta no Kuni…
La nuit commençait a tombé lorsqu’il se rendit compte qu’il n’avait pas bien évaluer la durée de la traversé du pays de la foudre
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 17:37:09

*…j’ai mit bien trop de temps a traverser le pays de la foudre…merde, je vais devoir faire une croix sur quelques heures de repos...le caractère urgent de la mission ne me permet pas de prendre du retard…Raikage-sama…c’est en votre honneur que je ne faillirais pas…*

L’anbu retrouva comme un second souffle, et il continua son trajet tout au long de la nuit. Il savait pertinemment que s’il tombait sur des shinobis du village du son, il serait parfaitement en tord.
En effet, une fois la frontière franchie, il se trouvait en territoire étranger et donc, potentiellement menacé car les ninjas du village du son ne chercheraient sûrement pas a connaître la raison d’un ninja de Kumo sur leur territoire.
Et sans même s’en rendre compte, il arriva à la frontière du pays de la cascade alors que le jour se levait. Il venait de parcourir sans même s’en rendre compte, une distance très importante, son esprit et ses pensés étant bien trop occupé…
Ce pays lui changeait beaucoup de Kumo, le ciel dans y était clair, loin des brumes de son village, et le paysage parsemé de cascades était presque paradisiaque…
Ce nouveau décor lui changea les idées et il en oublia pour un temps, les fantômes qui le hantaient…

Il passa la frontière du pays et se dirigea vers le village de Takigakure pour y dormir pour la nuit…Il ne mit qu’une heure pour y arriver et se présenta alors aux portes du village, et montra aux gardes en faction a l’entré du village de Takigakure son ordre de mission…
Les ninjas acquiescèrent et il put entrer dans le village.
Tous ces kilomètres et ces tensions intérieures l’avaient énormément fatigué, il lui fallait une bonne nuit de sommeil dans un endroit relativement sûr afin de récupérer et être prêt à repartir tôt dans la matinée…
Il se présenta à la 1ère auberge qu’il vit, et y passa la nuit. Malgré la fatigue qui l’acculait, le l’anbu ne trouva pas le sommeil aisément.
Il fut tourmenté par de nombreuses pensées, il imaginait comment son sensei avait pu périr dans la bataille, et passa en revue tout les scénarios possibles. Et lorsqu’il réussit enfin à se plonger dans un sommeil profond, celui-ci ne fut pas réparateur.
En effet, il vivait dans son cauchemar le décès de Raikage, il se réveilla le lendemain à l’aube, couvert de sueur, preuve que la nuit passait été plus une épreuve que du repos.

*…je dois atteindre le pays de la terre avant le couché du soleil… je ne vous décevrez pas sensei, et même dans l’eau delà, vous serez fière de moi…je le promet sur mon honneur…*

Il sortit de l’auberge après avoir payé sa chambre pour la nuit. Il s’apprêtait a s’élancer des la sortie de l’auberge, lorsque soudain il sentit une présence familière, il regarda de tous côté pour apercevoir un visage qu’il reconnaîtrait. L’anbu ne mit pas longtemps à entrevoir le Muzikage, Zabuza hyuga , accompagné d’un shinobis sur le nom de Kenda hyuga . Sûrement en mission dans le pays tout comme la l’anbu … Cependant, il n’alla pas le saluer, la mission était bien trop importante aux yeux de pein pour prendre rien qu’une minute de répit, il devait repartir vers son ultime objectif, Iwa, le village caché du pays de la Terre…

*…Mizukage-sama…ce sera pour une autres fois…je n’ai pas le temps pour ses futilités…aller, direction le pays de la terre…*

pein s’élança alors en direction de la sortie du village de Taki. Il partit donc en direction de Tsuchi no Kuni, il était arrivé du côté Est de Taki no Kuni et il lui fallait a présent traverser tout le pays afin de passer la frontière commune au village de la Terre…
Il se dirigea vers la sortie du village, à présent et il savait que les villages alentours ne comportaient pas, normalement de groupe de shinobis, sa fin de voyage, se passerait donc plus facilement…

Cela faisait bien une heure qu’il traversait le village des cascades, il avait gagné, un temps précieux. Le ninja de Kumo ne s’était pas encore arrêté depuis qu’il avait quitté le village de Taki, cependant, son ventre, qui n’avait pas eu à manger depuis la veille, commençait à crier famine…
Il ne pouvait pourtant pas s’arrêter maintenant qu’il avait prit de l’avance sur son voyage…
Il sortit un portion alimentaire, bien qu’au goût ça ressemblait à tout sauf à de la nourriture, ces portions le caller assez rapidement et pour un bon bout de temps, il en mangea deux d’affiler pour être bien sur de pouvoir tenir jusqu’à son arrivée au village d’Iwa, il ne s’arrêta pas pour autant, et décida de les manger tout en progressant dans le pays des cascades…
Peu à peu, au fur et a mesure qu’il avançait vers le pays de la terre, il sentit l’air devenir plus aride, plus sec…Les cascades avaient laissé place à l’herbe sèche…

*…Raikage-sama…je ne suis plus très loin de l’objectif, j’y serait dans une heure et il ne me faudra plus très longtemps par la suite pour rejoindre le village d’Iwa, vous aurait la meilleur offrande qu’on puisse vous donner…et les jutsus Ryu ainsi que tout le reste ne tomberont pas entre de mauvaise main…*

Il se remémora alors la rose en encre noir luisante qui lui avait confiée Orochimarou et qu’il n’avait toujours pas mit prêt de la statuette à son effigie, il se promis de la mettre prêt du livre sacré qu’il ramènera à son sensei coûte que coûte…
Toutes ses promesses l’encouragèrent à avancer de plus belle dans son voyage…
Et comme il l’avait dit, une heure plus tard, il dépassa la frontière, on ne pouvait alors plus voir une seule fleur joncher le sol orange cuivré, seul la terre subsistait…
Ce paysage le faisait pensait un peu aux plaine de Suna, le village caché du pays du vent…un désert sec et interminable…

*…Je suis à Tsuchi no Kuni, enfin, il ne me reste plus qu’à accéder au village, dans tous les cas, je ne serait pas déranger dans la fin de mon voyage par des shinobis dans cette contrée, il est temps…la mission va pouvoir enfin commencer…*

Moins d’une heure plus tard, il était enfin arrivé au terme du voyage…Son ventre le faisait souffrir, les portions alimentaires restaient insuffisantes pour son énorme estomac, mais l’heure n’était pas à la détente, il fallait trouver le chef du village, et se renseigner sur cette secte…Il prit sur lui, ce qui était dur pour un Shinobi de Kumo , et se dirigea vers ce qui semblait être le palais du TsuchiKage…
Arrivé aux portes du palais, il monta les marches et interpella une personne afin de savoir où il devait se présenter pour rencontrer le Kage. Sans fioriture, il montra alors l’ordre de mission devant l’air suspicieux de la personne, qui s’empressa ensuite de l’amener jusqu’au chef du village…
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 17:52:23

C’est ainsi que l’anbu pénétra dans une immense demeure. Lorsqu’il franchi le hall, des dizaine de pilier parsemé celui-ci. Soutenant un plafond sur lequel était peint sûrement des légendes du pays.

-Veuillez me suivre je vous prit. Lorsque nous serons devant Tsuchikage-sama, mon seigneur vous devrez êtres clair et rapide. Ne parlez que si vous en avait l’autorisation et surtout, ne touchez a rien je vous pris.

A l’entente de ses propos, l’anbu haussa naturellement un de ses sourcils et acquiesça par un signe de tête.
C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent devant une immense porte ornée de motifs dorés et l’homme qui accompagna l’anbu frappa trois coup à la porte. Peu de temps après, une voix grave se fit entendre, demandant de s’annoncer.
Et Pein pus enfin pénétrer dans ce qui semblait être le bureau du Kage. A l’extrémité de l’entrée, face a une immense baie vitrée, se tenait un homme d’une cinquantaine d’année. Vêtue d’une tunique blanche, celle-ci ne laissait aucun doute sur le rang social de cette personne, il s’agissait bien de Tsuchikage.


Tiens donc Yoro-san qui est donc cette personne ? Je n’attends pas de visite avant demain matin.

L’anbu en déduisit donc que son guide se nommait Yoro. Alors que celui-ci s’apprêtait à prendre la parole, le ninja de Kumo s’avança d’un pas, posa un de ses poings sur le coeur et s’inclina brièvement. Il sortit l’ordre de mission et une fois déroulé, il le tendit au chef du village. Celui-ci ne semblait pas apprécier l’initiative de Pein, tandis que Yoro parlait a voix basse…

-Imbécile de ninja…tu ne dois dire ou faire quelques choses que lorsque tu en as l’autorisation…ils sont doués les ninjas de Kumo apparemment…

Pein fin de ne pas avoir entendue les propos douteux, dit sur un air ironique du guide et prit la parole.

-Mes respects Tsuchikage-sama. On me nomme le « ninja Anbu » et je viens de Kumogakure no Sato, suite aux renseignements que vous avez fait part a nos services.

-Le ninja Anbu dis tu ? Bien bien, j’ai effectivement fait part de quelques renseignements sur une importante découverte pour Raikage-sama. Cependant, ayant appris son décès récemment, je n’ai pus faire le voyage jusqu’au pays de la foudre afin de lui rendre hommage.

-Sans vouloir vous manquez de respects, je me fiche éperdument de cela. Je suis ici dans un seul et unique but.

-Ne soit pas si impolie ninja anbu . J’ai donné des renseignements au village de Kumogakure, mais en échange, vous devez éradiquer les dirigeants, ou les fondateurs, je ne sais pas comment vous les nommez.
Mais il y a environ 6 mois, des rumeurs circulaient dans le pays sur la découverte d’un puissant grimoire, concernant le pays de la foudre. Une sorte de recueil qui soit disant répertoriait tous les dragons recensés a ce jour, ainsi que d’autres tours de passe-passe, qui sont propres aux ninjas.

Tandis que Yoro, se tenait le visage, signe de sa complète exaspération, l’anbu s’approcha du bureau du Kage…

-Mais, à en juger par la situation actuelle, vous n’avez pas pris les mesures nécessaires. Vous auriez du faire une enquête et…

-Ce n’est pas a vous de me dire comment gérer les affaires du pays. Je ne vous dit pas comment exécuter un homme, alors, abstenez vous de vos conseils a mon égard !

Le ton venait de monter, et la tension devenait palpable. Le ninja de kumo ne faisait pas dans la dentelle et les courbettes, surtout en ses temps de malheur. Mais, après que le silence se soit de nouveau installer et que Pein aie ravalé sa fierté, le Tsuchikage reprit la parole.

-Quoiqu’il en soit, depuis maintenant quelques semaines, des manifestations ont eus lieux régulièrement. Ses manifestants, si on peut les nommer ainsi, portent selon les renseignements récolté des tuniques noires, avec une coiffe pointue, ne laissant entrevoir que leur regard empli de folie…

De plus en plus d’adepte son recruté a chacune de leur manifestation…

L’homme frappa son poing contre le bureau, preuve de la colère qu’il éprouvait.
Peut être était ce du au fait qu’il n’ai pas agit en conséquence, ou bien la rage qu’il éprouvait face a cette secte. Cependant, la rencontre s’éternisait et le ninja de Kumo ne devait pas perdre plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 17:52:41

C’est ainsi que l’anbu pénétra dans une immense demeure. Lorsqu’il franchi le hall, des dizaine de pilier parsemé celui-ci. Soutenant un plafond sur lequel était peint sûrement des légendes du pays.

-Veuillez me suivre je vous prit. Lorsque nous serons devant Tsuchikage-sama, mon seigneur vous devrez êtres clair et rapide. Ne parlez que si vous en avait l’autorisation et surtout, ne touchez a rien je vous pris.

A l’entente de ses propos, l’anbu haussa naturellement un de ses sourcils et acquiesça par un signe de tête.
C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent devant une immense porte ornée de motifs dorés et l’homme qui accompagna l’anbu frappa trois coup à la porte. Peu de temps après, une voix grave se fit entendre, demandant de s’annoncer.
Et Pein pus enfin pénétrer dans ce qui semblait être le bureau du Kage. A l’extrémité de l’entrée, face a une immense baie vitrée, se tenait un homme d’une cinquantaine d’année. Vêtue d’une tunique blanche, celle-ci ne laissait aucun doute sur le rang social de cette personne, il s’agissait bien de Tsuchikage.


Tiens donc Yoro-san qui est donc cette personne ? Je n’attends pas de visite avant demain matin.

L’anbu en déduisit donc que son guide se nommait Yoro. Alors que celui-ci s’apprêtait à prendre la parole, le ninja de Kumo s’avança d’un pas, posa un de ses poings sur le coeur et s’inclina brièvement. Il sortit l’ordre de mission et une fois déroulé, il le tendit au chef du village. Celui-ci ne semblait pas apprécier l’initiative de Pein, tandis que Yoro parlait a voix basse…

-Imbécile de ninja…tu ne dois dire ou faire quelques choses que lorsque tu en as l’autorisation…ils sont doués les ninjas de Kumo apparemment…

Pein fin de ne pas avoir entendue les propos douteux, dit sur un air ironique du guide et prit la parole.

-Mes respects Tsuchikage-sama. On me nomme le « ninja Anbu » et je viens de Kumogakure no Sato, suite aux renseignements que vous avez fait part a nos services.

-Le ninja Anbu dis tu ? Bien bien, j’ai effectivement fait part de quelques renseignements sur une importante découverte pour Raikage-sama. Cependant, ayant appris son décès récemment, je n’ai pus faire le voyage jusqu’au pays de la foudre afin de lui rendre hommage.

-Sans vouloir vous manquez de respects, je me fiche éperdument de cela. Je suis ici dans un seul et unique but.

-Ne soit pas si impolie ninja anbu . J’ai donné des renseignements au village de Kumogakure, mais en échange, vous devez éradiquer les dirigeants, ou les fondateurs, je ne sais pas comment vous les nommez.
Mais il y a environ 6 mois, des rumeurs circulaient dans le pays sur la découverte d’un puissant grimoire, concernant le pays de la foudre. Une sorte de recueil qui soit disant répertoriait tous les dragons recensés a ce jour, ainsi que d’autres tours de passe-passe, qui sont propres aux ninjas.

Tandis que Yoro, se tenait le visage, signe de sa complète exaspération, l’anbu s’approcha du bureau du Kage…

-Mais, à en juger par la situation actuelle, vous n’avez pas pris les mesures nécessaires. Vous auriez du faire une enquête et…

-Ce n’est pas a vous de me dire comment gérer les affaires du pays. Je ne vous dit pas comment exécuter un homme, alors, abstenez vous de vos conseils a mon égard !

Le ton venait de monter, et la tension devenait palpable. Le ninja de kumo ne faisait pas dans la dentelle et les courbettes, surtout en ses temps de malheur. Mais, après que le silence se soit de nouveau installer et que Pein aie ravalé sa fierté, le Tsuchikage reprit la parole.

-Quoiqu’il en soit, depuis maintenant quelques semaines, des manifestations ont eus lieux régulièrement. Ses manifestants, si on peut les nommer ainsi, portent selon les renseignements récolté des tuniques noires, avec une coiffe pointue, ne laissant entrevoir que leur regard empli de folie…

De plus en plus d’adepte son recruté a chacune de leur manifestation…

L’homme frappa son poing contre le bureau, preuve de la colère qu’il éprouvait.
Peut être était ce du au fait qu’il n’ai pas agit en conséquence, ou bien la rage qu’il éprouvait face a cette secte. Cependant, la rencontre s’éternisait et le ninja de Kumo ne devait pas perdre plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 20:18:28

-Je comprends Tsuchikage-sama. Les retombés économiques, ainsi que la réputation du pays de la terre sont en jeu. Avez-vous d’autres renseignements à me fournir ?

-Lors de la dernière manifestation qui as eut lieux il y a environ deux semaines, il semblerait que… qu’ils aient invoqué une bête mythique, celle-ci a tout ravagé sur place. Nous ne connaissons pas leurs intentions, malheureusement. Bande de fou !!

Le ninja de Kumo s’inclina une fois de plus, amenant son poing droit sur son cœur. C’est ainsi qu’il salua Tsuchikage, mais lorsqu’il lui tourna le dos, Yoro se tenait devant lui, un air sérieux et menaçant dans les yeux…il comprit alors que le Kage n’avait peut être pas finis de lui donner tous les renseignements. Ou bien peut être le fait qu’il n’ait pas attendue l’autorisation du chef du village afin de prendre congé… Toujours est il qu’il se retourna, faisant de nouveau face au Kage.

-Nous craignons également pour le village ninja Anbu … et je vous demanderai de ne pas quitter celui-ci tant que cette affaire n’est pas tirée au clair.

-Que les choses soient claires entre nous Tshuchikage-sama. Je suis en mission de haut rang. Celle-ci ne l’est pas a cause des individus a interpeller ou as éliminer, mais a cause du caractère urgent de la mission. Je ne peux me permettre de rester ici à attendre la prochaine manifestation. Et je n’ai pas d’ordre a recevoir de ….

L’anbu s’adresser au Kage d’un ton sec, ferme et sur de lui, et lorsqu’il allait finir sa phrase, et quitter ainsi le palais, des cris se firent entendre, suivit d’un violent tremblement de terre…
Yoro se précipita comme il le pus sur son seigneur afin de le protéger d’éventuelles attaques.
Les tableaux qui ornées les murs se brisaient en touchant le sol, et les murs commencèrent a se fissurer.

*…apparemment, je ne vais pas avoir a chercher longtemps leurs planque…*

En effet, malgré le tremblement de terre qui sévissait Pein réussit tout de même à s’approcher de la baie vitrée. Il put ainsi voir le spectacle désastreux qui se déroulait au bas du palais.
L’anbu n’en croyait pas ses yeux… Une dizaine d’homme vêtu de tunique noire formaient un cercle relativement grand et semblait effectuer des sceaux.

*…un kuchyiose…non…pas ici, ça va engendrer énormément de dégâts…il faut les stopper…*

Il jeta un œil au Kage et à son serviteur quand la terre cessa de trembler. Une aubaine pour le super guerier de kumo qui concentra alors du chakra dans la plante de ses pieds afin de se déplacer le plus vite possible.

*…pas le temps d’agir dans l’ombre…je dois intervenir maintenant…*

Laissant de coter l’un des principes des shinobis, la discrétion, il se contenta de l’efficacité. Un pas en arrière lui suffit afin de bondir et briser la baie vitrée, retombant ainsi en contre bas du palais. Tous prêts des fanatiques en plein rituel.

Lors de sa chute, il comptabilisa les membres qui portaient une tunique et enregistra leur position.
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 20:27:04

*…13…14…15,16… 16 tarés a éliminer…je dois les empêcher d’exécuter le « Kuchyiose »…*

Mais lorsque le shinobi anbu de Kumo s’élança en direction de l’homme en tunique le plus proche, afin de briser le cercle d’invocation, il remarqua un enfant apeuré qui dans la précipitation se diriger vers l’une des falaises entourant le palais. Il abandonna alors l’idée de s’attaquer aux fanatiques, et s’élança sur l’enfant qu’il agrippa in extremis en saisissant son col, le sauvant ainsi d’une mort certaine. C’est alors que la terre se mit de nouveau à trembler, et comme une seule et unique voix, l’on entendit une incantation…

KUCHYIOSE NO JUTSU !!DORAIJA !!!

Le sol se fissura provocant un bruit assourdissant, amplifiant le tremblement de terre. C’est ainsi qu’un énorme nuage de fumée se produisit et l’on vit émerger de celui-ci ce qui semblait être deux gueules de dragons.

*…merde…incroyable…c’est Doraija…les choses se gâtent et le village risque de tomber en miette a cause de cette créature…*

Le nuage se dissipa enfin, laissant apparaître le corps de la bête à deux têtes… une masse gigantesque se tenait a quelques métres de pein . Impressionné par l'apparition soudaine du kuchyiose, il resta béa devant le dragon. Celui-ci ne bougeait pas, et examinait ce qui l’entourait. Mais s’il passait à l’action, étant contrôlé par les invocateurs, le ninja de Kumo aurait énormément de mal à en venir a bout seul. Et faire appel à une seconde invocation ne ferais qu’engendre encore plus de dégât et de pertes civile. En effet, parmis les multiples fissures qui parsemaient le sol, une dizaine de personnes s’étaient faites surprendre, plongeant ainsi dans les profondeurs de la terre.

L’anbu reposa le petit enfant en sûreté, avant de repartir à l’attaque. Pour l’instant aucun des invocateurs n’avaient remarqué la présence du uchiwa. Pein savait que le seul moyen de gagner ce combat était de décimer petit à petit tous les invocateurs, car sans le chakra de ses ennemis, le dragon invoqué ne serait plus qu’un nuage de fumée, seul le chakra pouvait le libérer…

Il observa encore une fois la position et la force de chaque personnage. Ces invocateurs n’avaient pas l’air très fort mais leur invocation était redoutable. Il fallait donc qu’il les fasse tomber le plus rapidement possible. Il ne pouvait plus reculer, il s’élança donc vers ceux qui avait le plus de chakra, pour arrêter au plus vite le flux destiné au dragon… Il sortit 3 shurikens qu’il lança en direction de trois invocateurs, puis il sortit deux kunais et tours après tour six autres tombèrent à terre… Il ne restait plus que neuf invocateurs encore vivant, les plus faibles… Il ne mirent pas beaucoup de temps à réaliser qu’il ne faisaient pas le poids face au l’anbu , surtout quand il virent le dragon partirent en fumée, le chakra étant trop faible pour le faire apparaître. L’un d’entre eux, terrorisé en voyant ses conférer périr un a un, se mit à genoux, face à l’anbus de Kumo.

-Ne nous tuez pas, nous nous rendons…

-Pourquoi devrais-je vous épargner? Vous vouliez mettre à feu et à sang ce village.

-Nous ne supportons plus notre Kage, il est arrogant, et ne pense pas au bien du peuple, seul sa petite personne compte dans ce village, nous voulions faire une sorte de « coup d’état », pour mettre sur le trône un meilleur Kage pour le peule…

-Vous n’étiez pas obligé de vous servir de moyens aussi important pour cela, c’est vous les plus égoïste dans l’histoire, vous n’avez pas pensé aux personnes innocentes de ce village, seul votre règne proche était important pour vous, le pouvoir vous a aveuglé…De plus, vous avez utilisé et lus le contenue de ce livre...

-Nous ne sommes pas les leaders de cette confrérie, mais il nous avait promis la paix dans le village, et un traitement plus honorable…

-Et vous y avez cru ? Je comprends votre implication dans cette affaire, moi-même, je ne trouve pas le Kage très aimable. Mais un coup d’état n’aurait sûrement rien arrangé.
Si vous me laissez le livre sacré, j’épargnerai votre vie et vous laisserai filer avant que le Kage ne remarque votre implication dans cette secte…


-C’est entendu...

Il regarda ses confrères, qui allèrent chercher le livre sacré afin de le donner a l’anbus. Il les laissa partir après voir vérifier l’authenticité du livre… C’était bel et bien l’objectif de la mission. Il pesait relativement lourd, et la couverture semblait être en écaille. Sûrement celle d’une des bêtes mythiques.
L’uchiwa se trouvait a présent seul parmis les cadavres qui gisaient a terre. Il feuilleta rapidement cet ouvrages si spéciale, repensant encore et toujours a son sensei Puis il se décida a rejoindre le TsuchiKage qui était encore dans son bureau, planqué dans son armoire avec son serviteur…

-Ma mission est finit, je repars pour mon pays…

-Mais, et les troubles fêtes ? Vous ne pouvez pas me laisser alors qu’ils sont encore dans les parages ?

-Rassurez vous, ils sont…tous, morts de ma main, il n’en reste pas un, et même s’il en restait, sans ce livre, ce sont des personnes normales, loin du niveau d’un ninja…Vous pourrez vous en sortir seul…

-Et bien, je ne suis pas sur…

-Si vous voulez vraiment ne plus avoir à faire à eux, il vaudrait mieux que vous vous occupiez plus de votre peuple et un peu moins de votre nombril !

-Vous n’avez pas le droit de parler ainsi à notre Kage !
TsuchiKage-sama, ce ninja raconte n’importe quoi, le peuple est fier de vous et…



-Faites comme bon vous semble, mais sachez que si je doit etre charger de votre protection pour n'importe qu'elle raison que ce soit,ne comptez pas sur moi…

Sur ces mots, il sortit de la pièce sans se retourner ni attendre une réponse TsuchiKage.

-Ne vous en faites pas… Je rédigerais personnellement une lettre afin de parler de votre mission a vos supérieur. Vous pouvez compter sur moi !!

Pein franchi enfin le hall d’entrer, ou du moins, ce qu’il en restait. En effet, pendant que certains civils fuyaient les lieux du combat, d’autres en avaient apparemment profité afin de piller et détruire tout ce qu’ils pouvaient.

*…Raikage-sama…vous serez fière de moi…ceci est pour vous…*

L’anbus quitta ainsi le village de la roche, Iwagakure, sans aucun remord, laissant derrière lui une moitié de ville détruite.
Revenir en haut Aller en bas
Pein Uch
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 20:27:48

MESSION TERMINEE
Revenir en haut Aller en bas
Shishui
Invité



MessageSujet: Re: Mission de rang A   Jeu 27 Sep - 20:38:14

stats + 80 000 et bonus de + 25 000 = 105 000 de stats sup et 75 000 ryos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission de rang A   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de rang A
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de mes carottes
» Démission
» MISSION COMMANDO
» Postulation au rang de Mascotte ! [Rang Accepté]
» Démission de la police nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
\°*~ Le Monde Naruto ~*°/ :: Kumo No Kuni :: Les Missions de Kumo-
Sauter vers: